Diminuer letaux de rebond site web e-commerce

E-commerce : les 5 astuces pour diminuer votre taux de rebond

Maintenez le plus longtemps possible vos visiteurs sur une ou plusieurs pages. Pour y parvenir, voici quelques astuces rapides à mettre en œuvre. Le but : faire diminuer le taux de rebond (bounce rate). Ce rapport entre le nombre total de visites et le nombre de visites à une page est capital pour votre référencement et l’expérience utilisateur.


1- Créer des cheminements en interne sur votre site web e-commerce

Amener l’internaute à consulter des produits et à passer commande sur un site marchand, est un véritable parcours d’étapes, surtout s’il a l’embarras du choix! Proposez-lui le maximum d’informations pertinentes sur la même page et/ ou amenez le à naviguer sur plusieurs pages. N’hésitez donc pas à mettre en place des liens URL pour permettre à vos visiteurs de naviguer plus facilement sur le site. Plus ils seront pertinents plus l’internaute y passera du temps. Utilisez également des ‘’ancres’’ (son libellé cliquable) en rapport avec la page sur laquelle le lien mène, vous améliorerez votre référencement : ‘’découvrez d’autres lunettes en soldes, les meilleurs kits d’outillage pour bricoleurs débutants…’’

Depuis la page produit principale, proposez-lui d’accéder aux produits similaires, aux accessoires liés, aux produits préférés des acheteurs dans la même catégorie…Préférez également des URL courtes, car mieux comprises par les robots de Google.

maillage liens url site web e-commerce

Tous les chemins doivent mener à valider le panier d’achat : n’hésitez pas à créer un parcours de liens !

2- Le maillage de liens url avec vos photographies de produits

Lorsqu’un visiteur arrive sur votre site puis le quitte sans ouvrir une page ou cliquer sur un lien, c’est qu’il n’a probablement pas eu assez de suggestions. Même si la page l’a captivé et qu’il n’est pas sollicité, l’internaute est susceptible de quitter un site plus rapidement. Le maillage en interne de liens URL tient donc une place essentielle pour éviter un zapping 2.0 trop rapide. En plus des classiques maillages de liens URL textes, n’hésitez pas à vous servir de vos visuels. Plusieurs possibilités se présentent à vous. La première : proposez sur une fiche produit des suggestions de photographies d’articles similaires. Proposez également des variantes ou encore donnez à vos visiteurs, la possibilité de revenir sur une fiche déjà visitée. Lorsque qu’il clique sur le visuel, il accède ainsi directement à l’article souhaité.

Utilisez cette stratégie sur les réseaux sociaux Instagram et Pinterest avec les ‘’boutons acheter’’ qui renvoient directement vers votre page produit.

photographies de produit e-commerce

En plus du classique lien texte-URL, privilégiez les liens à travers des suggestions de photos sur des produits similaires.

3- Le bon format pour vos fichiers et les outils pour le vérifier

Un des ennemis principaux du commerçant en ligne : le temps de chargement d’une page. Le poids des fichiers images et des animations d’objets peut ralentir votre site web s’il est trop important. Le format idéal pour des photographies est le JPEG. Moins lourd que le PNG, il permet d’obtenir une qualité équivalente en termes de couleurs. Un fichier d’environ 50 Ko est idéal. Côté résolution (densité), 72 dpi pour un visuel fixe, se conforme avec l’affichage de la majorité des écrans d’ordinateurs. Avec un logiciel Packshot, lorsque vous enregistrez le fichier image, il est possible de sélectionner le format ou les formats désirés: JPEG, PNG, TIFF, Raw…

Un logiciel, avec la fonction export multi-formats en simultané, vous permet d’utiliser la même image pour plusieurs utilisations : photo de fiche produit, de catalogue, visuel pour une base de donnée, pour du merchandising…

export multi fichiers image

Certains logiciel Packshot vous permettent d’enregistrer la même photo sous plusieurs formats, pratique pour la diffuser rapidement sur plusieurs médias

Testez la rapidité de votre site

Pour tester la rapidité de vos pages, il existe des outils en ligne, tels que pingdom.com ou Page Speed ​​Insights. Ils vous indiqueront le notamment l’incidence du le poids des photos ou animations de produits sur le temps d’affichage d’une page.

4- Des animations de produits à 360°au format HTML5

Une animation d’objet à 360° est une compilation de photos, réalisées sur un plateau tournant piloté par logiciel. Depuis 2015, et l’annonce par Google du blocage  de Flash, seul le format HTML5 permet aux animations d’objets à 360° d’être lues sur plusieurs navigateurs et terminaux fixes ou mobiles. Cette adaptation multi médias et multi-formats de contenus enrichis (rich medias) est adaptée aux sites visibles sur plusieurs supports (responsive design). En revanche, si vous affichez sur votre site une animation au format flash, elle s’affichera de cette manière (photo-ci contre).

Un logiciel Packshot 360 offre la possibilité de traiter chaque visuel composant l’animation par lot. Idéal pour gagner du temps lors du processus de détourage.

animation d'objet à 360° tactile

Les animations à 360° interactives sont un bon moyen de retenir vos visiteurs

5- Les visuels interactifs : vecteurs d’informations et d’appropriation

L’animation à 360° ou en 3D d’un produit est au e-commerce, ce que le contact physique ou l’essayage est pour un prospect en boutique physique. Il s’agit en d’autres termes d’une expérience client essentielle. Plusieurs études et témoignages d’e-commerçants ont démontré que ces présentations étaient synonymes de hausse du taux de conversion. Ce type d’animation peut non seulement être utilisé sur des fiches produit mais également sur une page d’accueil. Cela pour mettre en valeur un ou plusieurs types de produits lors d’une opération spéciale de type solde, fêtes ou lancement d’une nouveauté.

Un logiciel Packshot pour animations 3D automatise la création du visuel, du nuages de points jusqu’au modèle 3D final. L’utilisateur n’a qu’à changer la position du sujet pour la création d’une animation 3D sphérique.

Combinaison gagnante pour le taux de rebond de votre e-commerce

La richesse de ces visuels et surtout leur utilité dans une optique de diminution de type de rebond se résume en un mot : interactivité. Lorsque le prospect place le curseur de sa souris sur l’objet convoité il peut : le faire pivoter, zoomer sur une zone clé sans perte de résolution. Certains logiciels offrent la possibilité aussi d’ajouter des annotations informatives sur le produit. Tous ces éléments augmentent le temps de lecture d’une page.

Ajoutez à cela, la possibilité de mailler vos pages et de renvoyer à d’autres animations à 360°, le taux de rebond de votre site ne pourra que diminuer.

Pour aller plus loin sur des sujets en rapport avec le taux de rebond e-commerce

 

 

Devenez le photographe de vos produits

Articles pouvant vous intéresser :

studios photo animation 3d e-commerce

5 appareils photo en simultané pour de l’animation 3D réaliste

L’animation 3D à portée de tous ! Imaginez cinq appareils photo installés sur un système Packshot et pilotés par logiciel offrant une vision hémisphérique du produit en temps réel… Et quelques minutes plus tard vos produits en 3D sur votre site internet. Cela devient réalisable avec le PackshotSphere, et quelle que soit la taille de […]

Avis client studio photo packshotcreator casino

« Avec notre PackshotCreator : qualité, productivité et rendement ! »

Comment le groupe Casino rationalise t-il sa production de visuels grâce au PackshotCreator R3L ? Découvrez le témoignage du responsable de la production photographique de Casino. L’utilisation des studios PackshotCreator est avant tout facteur de simplicité et d’intuitivité lors du processus de création des photographies de produits. Témoignage du responsable des studios photos du groupe EMC Distribution, […]

studios photo animation 3d e-commerce

5 appareils photo en simultané pour de l’animation 3D réaliste

L’animation 3D à portée de tous ! Imaginez cinq appareils photo installés sur un système Packshot et pilotés par logiciel offrant une vision hémisphérique du produit en temps réel… Et quelques minutes plus tard vos produits en 3D sur votre site internet. Cela devient réalisable avec le PackshotSphere, et quelle que soit la taille de votre produit.


Un système 3D made in PackshotCreator

Découvrez le tout nouveau PackshotSphere X5 qui permet en quelques clics de déclencher jusqu’à 1800 vues HD d’un objet mesurant jusqu’à deux mètres de haut. Résultat : des animations 3D sphérique et hémisphérique réalisables pour tous types de produits.

Système 3D PackshotCreator

De l’animation 3D pour des produits XXL

Le nouveau PackshotSphere X5 est décliné en 3 tailles. Il s’adapte parfaitement à un PackshotCreator R3 pour créer de l’animation 3D sur fond blanc pur en quelques clics. Il peut également être utilisé avec les plateaux tournants PackshotSpin O6T et O9T afin d’animer en 3D des objets mesurant jusqu’à 2m ou pesant plus de 300 kg. De quoi ravir tout le monde, même les e-commerçants de bagagerie, d’électroménager, de meubles, d’articles de sports, de scooter… et pourquoi pas de sapin de noël !

Des prises de vues simples et rapides pour un résultat hyper réaliste

La création d’animations totalement automatisée est encore plus rapide grâce aux cinq appareils photo pilotés. Le résultat offre une réelle navigation en 3 dimensions. Une navigation permettant d’observer un objet dans ses moindres détails et d’améliorer l’expérience en ligne des internautes.
Ce processus de création de l’animation 3D réalistes à partir de photos HD est le seul à proposer une restitution sans faille des textures, couleurs et des matières de l’objet. Même le grain du cuir est visible sur un sac à main grâce à la fonction de zoom progressif intégrée dans l’animation.

Une expérience utilisateur incomparable

Pour les utilisateurs les plus experts, les visuels peuvent être enregistrés au format RAW ou JPEG. Les animations en trois dimensions sont, quant à elles, créées aux formats HTML5. La compatibilité avec les tablettes et smartphones est donc assurée pour permettre aux internautes, du bout des doigts, de manipuler virtuellement un objet sous tous ses angles tout en zoomant.
L’effet est assuré et offre une expérience utilisateur sans comparaison, le bénéfice pour les sites e-commerce est réel.

En savoir plus sur le nouveau PackshotSphere X5.

Devenez le photographe de vos produits

Articles pouvant vous intéresser :

Création de modèles 3D d'objets e-commerce

Modèles 3D d’objets: donnez du relief à votre communication

Avec l’essor des technologies innovantes et modernes, le consommateur revient au centre de la communication produit. Ainsi, de nombreuses entreprises passent aujourd’hui aux modèles 3D d’objets pour répondre aux attentes d’interactivité des consommateurs : téléviseurs, imprimantes, design…

Création de modèles 3D d'objets e-commerce

Modèles 3D d’objets: donnez du relief à votre communication

Avec l’essor des technologies innovantes et modernes, le consommateur revient au centre de la communication produit. Ainsi, de nombreuses entreprises passent aujourd’hui aux modèles 3D d’objets pour répondre aux attentes d’interactivité des consommateurs : téléviseurs, imprimantes, design… (suite…)

Devenez le photographe de vos produits

Articles pouvant vous intéresser :

studios photo animation 3d e-commerce

5 appareils photo en simultané pour de l’animation 3D réaliste

L’animation 3D à portée de tous ! Imaginez cinq appareils photo installés sur un système Packshot et pilotés par logiciel offrant une vision hémisphérique du produit en temps réel… Et quelques minutes plus tard vos produits en 3D sur votre site internet. Cela devient réalisable avec le PackshotSphere, et quelle que soit la taille de […]

studio photo packshot macrophotographie d'objets

Comment photographier des petits objets pour votre e-commerce ?

La macro photographie est un ensemble de techniques qui permettent de photographier des objets de petite taille à moins de 50 centimètres.  Sommairement il s’agit de prendre une photo en gros plan. Avec un appareil compact numérique, il est simple de faire de la macro, mais photographier de petits objets de manière optimale nécessite des […]

Avec l’essor des technologies innovantes et modernes, le consommateur revient au centre de la communication produit. Ainsi, de nombreuses entreprises passent aujourd’hui aux modèles 3D d’objets pour répondre aux attentes d’interactivité des consommateurs : téléviseurs, imprimantes, design… (suite…)

Devenez le photographe de vos produits

Articles pouvant vous intéresser :

solution e-commerce Wizishop

La solution e-commerce WiziShop lance une nouvelle version de son outil !

C’est officiel, WiziShop a dévoilé la V3 de sa solution e-commerce. Forte de 10 années d’expérience dans la vente en ligne, la startup française fait peau neuve et réalise une refonte complète de son outil de création de boutiques en ligne. Avec des nouveautés ergonomiques, techniques et un changement de tarifs, WiziShop affirme clairement son […]

Diminuer letaux de rebond site web e-commerce

E-commerce : les 5 astuces pour diminuer votre taux de rebond

Maintenez le plus longtemps possible vos visiteurs sur une ou plusieurs pages. Pour y parvenir, voici quelques astuces rapides à mettre en œuvre. Le but : faire diminuer le taux de rebond (bounce rate). Ce rapport entre le nombre total de visites et le nombre de visites à une page est capital pour votre référencement et […]

guide de la photo e-commerce 2018

Le guide de la photo e-commerce 2018 : vos visuels de A à Z

Quels sont le rôle et l’impact d’un visuel sur vos potentiels clients ? Comment produire, homogénéiser et innover en interne pour les visuels de votre vitrine e-commerce ? Quelles sont les solutions et dernières tendances pour vous démarquer face à la concurrence ? Découvrez toutes les réponses dans ce guide de la photo e-commerce 2018. Vous y trouverez […]

Quels sont le rôle et l’impact d’un visuel sur vos potentiels clients ? Comment produire, homogénéiser et innover en interne pour les visuels de votre vitrine e-commerce ? Quelles sont les solutions et dernières tendances pour vous démarquer face à la concurrence ? Découvrez toutes les réponses dans ce guide de la photo e-commerce 2018. Vous y trouverez les analyses et conseils de l’expert e-commerce Grégory Beyrouti*et ceux de Laurent Wainberg*, fondateur et dirigeant de PackshotCreator.


Le visuel e-commerce : premier pas vers le rapport de confiance

Le visuel de vos produits est le premier facteur qui va déterminer si l’internaute reste ou non sur une page. Il représente le premier et unique contact entre le potentiel acheteur et votre produit. « Derrière une boutique en ligne, l’internaute peut avoir de nombreuses craintes liées aux délais de livraison, à une erreur de taille… Proposer des visuels de qualité est un premier pas vers ce rapport de confiance. En effet, avec un visuel HD du produit, l’internaute va pouvoir se rendre compte des détails du produit et de sa qualité. Cela va le rassurer et, peut-être, le convaincre à acheter. A contrario, une image non-qualitative laisse un sentiment d’amateurisme et ça va être beaucoup plus difficile de convertir alors que vos concurrents font mieux que vous. », explique Grégory Beyrouti (découvrez son interview complète ici).

De plus en plus d’entrepreneurs présentent leurs produits en ligne, sur leur propre site (en direct ou en cross-canal) ou sur une plateforme e-commerce. Et cela, quel que soit le secteur d’activité : électroménager,  bijouterie, arts de la table, mode ou encore meuble. Il est donc nécessaire, aujourd’hui, de trouver encore de nouvelles pistes pour se différencier.

Les dernières tendances pour la photographie e-commerce

L’apparition de nouveaux relais de croissance et d’innovations dans le commerce en ligne est constante. Ainsi, Nike a expérimenté le 18 février dernier, sur le réseau social Snapchat, la première vente éclair de produits. Elle a commercialisé sur l’application mobile ses Air Jordan III Tinker, qui ne sortiront officiellement qu’en mars 2018. Nike a diffusé sur le réseau social un QR code. Les utilisateurs de l’application pouvaient ainsi flasher pour accéder à la vente éclair. Le stock de basket s’est écoulé en moins de 30 minutes. Alibaba, le géant Chinois du e-commerce, vient de lancer Image Search, pour permettre aux internautes de rechercher des produits à partir de photos. Google ou encore Ebay l’avaient fait avant lui.

« Ce qui prime, c’est la rapidité et la réactivité dans la création et la diffusion du contenu photographique. Cela vaut pour les entreprises de toutes tailles. Les réseaux sociaux et les influenceurs sont devenus ces dernières années des relais indispensables pour ces photographies. Acteur de la photographie de produit depuis plus de 15 ans, j’ai vu le marché évoluer. Aujourd’hui, par exemple, des chefs de projet savent ce qu’est un workflow photographique et tout ce qu’il implique. », ajoute Laurent Wainberg.

Quelles sont les trois règles pour réussir en interne ses visuels e-commerce ?

1. Le rendu photographique

L’obtenir un bon rendu passe par la création d’un visuel de qualité. Il se caractérise notamment par des couleurs fidèles à l’objet photographié, au rendu de ses détails. Il sert à éviter les retours et surtout à informer vos visiteurs : « Une image vaut mieux que mille mots ». À cette base, s’ensuit la standardisation. « Une disparité visuelle en terme de qualité, de formats ou encore d’arrière-plans et de détourage, pénalisera directement la crédibilité d’un e-commerçant. L’homogénéisation de la production, via un logiciel contrôlant la production de photos et d’animations, permet d’éliminer toute disparité et surtout de produire des visuels à la chaîne pour tout type de support », détaille Laurent Wainberg. Les mêmes valeurs sont donc utilisées pour toute la chaîne de production : fond, cadre, exposition, éclairage, format…

rendu photographique texture produit

Un rendu photographique fidèle permet aux internautes de zoomer sur une photo et découvrir la texture d’un cuir en détails.

2. Savoir choisir le type de visuel adapté au produit

En fonction du type de produit et des supports de diffusion (site web, réseaux sociaux, catalogues…), les possibilités sont multiples. Dans le cas d’une fiche produit, privilégiez la simplicité et la qualité. Une photographie de votre produit sur fond blanc pur permettra à l’internaute de se concentrer sur l’essentiel : l’objet convoité. Pour aller plus loin, n’hésitez pas à varier les angles et ajouter une loupe pour dévoiler les moindres détails d’un appareil électroménager, la matière d’un textile, le logo sur une monture de lunettes ou encore la pierre ornant une bague. Pour la bijouterie, des pièces techniques ou encore de l’optique, la macrophotographie est de mise. Dans le cas de vêtements à photographier, il existe plusieurs possibilités.

Les techniques les plus utilisées sont la prise de vue sur mannequin ghost pour mettre en valeur les volumes. Les photographies à plat (flat-lay) sont, quant à elles, idéales pour mettre en scène des vêtements et accessoires sur les réseaux sociaux. Ce sont ainsi des visuels souvent prisés par les influenceurs sur Instagram.

composition photographie produit e-commerce

Pour se démarquer visuellement, les possibilités sont nombreuses : elles vont de la composition de produits (ci-dessus) au modèle 3D.

3. Être réactif et se démarquer de la concurrence

« La production de visuels en interne permet un gain de temps, une maîtrise du budget et une grande réactivité en cas de nécessité. Ne pas dépendre d’un prestataire externe est un atout considérable. Encore faut-il avoir les compétences en interne… », précise Grégory Beyrouti. Partant de ce constat, la prise de vue en interne donne une amplitude inégalée pour se démarquer.

« Il existe de nombreux studios photo, pilotés par logiciel. Ils permettent, même à des non-initiés à la photographie, de maîtriser la production de plusieurs types de visuels. Aujourd’hui, de plus en plus de nos utilisateurs agrémentent leur site web e-commerce de photos multi-angles et d’animations interactives à 360°. Cela pour présenter leurs produits de manière interactive tout en donnant un maximum d’informations visuelles. L’utilisation de la scénarisation, du zoom et les annotations sont des facteurs favorisant non seulement l’appropriation du produit, mais aussi la centralisation des informations sur un seul visuel. », souligne Laurent Wainberg.

Ces animations à 360° au format HTML5, adaptées à tous les navigateurs et systèmes d’exploitation, sont également utilisables sur les réseaux sociaux, lorsqu’elles sont converties au format GIF et augmentent l’engagement sur vos publications. L’utilisation de la 3D est également prisée. Les animations sphériques photo réalistes ou modèles 3D sont, par exemple, intégrables dans un environnement réel (réalité augmentée) ou virtuel (réalité virtuelle).

Quel matériel photographique utiliser en interne pour votre e-commerce ?

Que vous soyez e-commerçant, débutant ou confirmé, qu’il s’agisse d’un nouveau site ou d’une plateforme e-commerce… Il existe des solutions adaptées pour chaque cas de figure. « Investissez dès le début dans un bel appareil photo ainsi qu’un mini studio photo. Ce sont des investissements qui vous conféreront une véritable indépendance, une totale liberté et qui se rentabiliseront sur le moyen terme. », confirme Grégory Beyrouti. Côté équipement, il existe deux types de studio, pour débuter et pouvoir produire plusieurs sortes de visuels. Le mini studio photo, équipé d’un plateau tournant. Il possède son propre système d’éclairage. Il est piloté par logiciel.

studio photo packshot 360 e-commerce 2018

Certains types de studio photo sont utilisés pour photographier des sujets bien particuliers…

Des studios photo en interne pour tous types de produits

« C’est une alternative parfaite et polyvalente. La deuxième solution est d’utiliser un plateau tournant avec système d’éclairage et fond cyclo. Ce système est plus souple, surtout lorsqu’il s’agit de photographier des produits de toutes tailles, avec parfois un poids important. Ces studios Packshot permettent aussi bien de réaliser des photos fixe, multi-vues des animations à 360°. Voire de la 3D de qualité professionnelle. Chez PackshotCreator, nous en proposons pour des tailles et des types de produits différents. Certains sont conçus pour la bijouterie et l’horlogerie. D’autres, sont dédiés à la prise de vue de vêtement et d’accessoires. », détaille Laurent Wainberg. « A l’horizon 2020, le chiffre d’affaires de la vente en ligne est estimé à 4 000 milliards d’euros dans le monde. L’intérêt, c’est que tout le monde peut désormais prendre une part de ce gâteau. », ajoute Grégory Beyrouti. La photographie de produits en interne est donc un bon moyen pour se tailler la part du lion !

*Grégory Beyrouti est le co-fondateur et le CEO de la solution e-commerce française WiziShop qui fête ses 10 ans en 2018. Serial entrepreneur, il a également dirigé une agence Web entre 2004 et 2010 et fondé la startup Guides Shopping fin 2016. Il propose aux e-commerçants des astuces et conseils quotidiens via sa newsletter. Ceux-ci peuvent également échanger avec lui par simple retour de mail.
Laurent Wainberg est le fondateur et dirigeant de PackshotCreator, leader européen des équipements et services dédiés à l’internalisation en entreprise de la photographie de produits. Depuis 2002, PackshotCreator équipe et accompagne plus de 8 000 entreprises réparties dans 35 pays.

 

 

Devenez le photographe de vos produits

Articles pouvant vous intéresser :

solution e-commerce Wizishop

La solution e-commerce WiziShop lance une nouvelle version de son outil !

C’est officiel, WiziShop a dévoilé la V3 de sa solution e-commerce. Forte de 10 années d’expérience dans la vente en ligne, la startup française fait peau neuve et réalise une refonte complète de son outil de création de boutiques en ligne. Avec des nouveautés ergonomiques, techniques et un changement de tarifs, WiziShop affirme clairement son […]

Diminuer letaux de rebond site web e-commerce

E-commerce : les 5 astuces pour diminuer votre taux de rebond

Maintenez le plus longtemps possible vos visiteurs sur une ou plusieurs pages. Pour y parvenir, voici quelques astuces rapides à mettre en œuvre. Le but : faire diminuer le taux de rebond (bounce rate). Ce rapport entre le nombre total de visites et le nombre de visites à une page est capital pour votre référencement et […]

guide de la photo e-commerce 2018

Le guide de la photo e-commerce 2018 : vos visuels de A à Z

Quels sont le rôle et l’impact d’un visuel sur vos potentiels clients ? Comment produire, homogénéiser et innover en interne pour les visuels de votre vitrine e-commerce ? Quelles sont les solutions et dernières tendances pour vous démarquer face à la concurrence ? Découvrez toutes les réponses dans ce guide de la photo e-commerce 2018. Vous y trouverez […]

Quels sont le rôle et l’impact d’un visuel sur vos potentiels clients ? Comment produire, homogénéiser et innover en interne pour les visuels de votre vitrine e-commerce ? Quelles sont les solutions et dernières tendances pour vous démarquer face à la concurrence ? Découvrez toutes les réponses dans ce guide de la photo e-commerce 2018. Vous y trouverez les analyses et conseils de l’expert e-commerce Grégory Beyrouti*et ceux de Laurent Wainberg*, fondateur et dirigeant de PackshotCreator.


Le visuel e-commerce : premier pas vers le rapport de confiance

Le visuel de vos produits est le premier facteur qui va déterminer si l’internaute reste ou non sur une page. Il représente le premier et unique contact entre le potentiel acheteur et votre produit. « Derrière une boutique en ligne, l’internaute peut avoir de nombreuses craintes liées aux délais de livraison, à une erreur de taille… Proposer des visuels de qualité est un premier pas vers ce rapport de confiance. En effet, avec un visuel HD du produit, l’internaute va pouvoir se rendre compte des détails du produit et de sa qualité. Cela va le rassurer et, peut-être, le convaincre à acheter. A contrario, une image non-qualitative laisse un sentiment d’amateurisme et ça va être beaucoup plus difficile de convertir alors que vos concurrents font mieux que vous. », explique Grégory Beyrouti (découvrez son interview complète ici).

De plus en plus d’entrepreneurs présentent leurs produits en ligne, sur leur propre site (en direct ou en cross-canal) ou sur une plateforme e-commerce. Et cela, quel que soit le secteur d’activité : électroménager,  bijouterie, arts de la table, mode ou encore meuble. Il est donc nécessaire, aujourd’hui, de trouver encore de nouvelles pistes pour se différencier.

Les dernières tendances pour la photographie e-commerce

L’apparition de nouveaux relais de croissance et d’innovations dans le commerce en ligne est constante. Ainsi, Nike a expérimenté le 18 février dernier, sur le réseau social Snapchat, la première vente éclair de produits. Elle a commercialisé sur l’application mobile ses Air Jordan III Tinker, qui ne sortiront officiellement qu’en mars 2018. Nike a diffusé sur le réseau social un QR code. Les utilisateurs de l’application pouvaient ainsi flasher pour accéder à la vente éclair. Le stock de basket s’est écoulé en moins de 30 minutes. Alibaba, le géant Chinois du e-commerce, vient de lancer Image Search, pour permettre aux internautes de rechercher des produits à partir de photos. Google ou encore Ebay l’avaient fait avant lui.

« Ce qui prime, c’est la rapidité et la réactivité dans la création et la diffusion du contenu photographique. Cela vaut pour les entreprises de toutes tailles. Les réseaux sociaux et les influenceurs sont devenus ces dernières années des relais indispensables pour ces photographies. Acteur de la photographie de produit depuis plus de 15 ans, j’ai vu le marché évoluer. Aujourd’hui, par exemple, des chefs de projet savent ce qu’est un workflow photographique et tout ce qu’il implique. », ajoute Laurent Wainberg.

Quelles sont les trois règles pour réussir en interne ses visuels e-commerce ?

1. Le rendu photographique

L’obtenir un bon rendu passe par la création d’un visuel de qualité. Il se caractérise notamment par des couleurs fidèles à l’objet photographié, au rendu de ses détails. Il sert à éviter les retours et surtout à informer vos visiteurs : « Une image vaut mieux que mille mots ». À cette base, s’ensuit la standardisation. « Une disparité visuelle en terme de qualité, de formats ou encore d’arrière-plans et de détourage, pénalisera directement la crédibilité d’un e-commerçant. L’homogénéisation de la production, via un logiciel contrôlant la production de photos et d’animations, permet d’éliminer toute disparité et surtout de produire des visuels à la chaîne pour tout type de support », détaille Laurent Wainberg. Les mêmes valeurs sont donc utilisées pour toute la chaîne de production : fond, cadre, exposition, éclairage, format…

rendu photographique texture produit

Un rendu photographique fidèle permet aux internautes de zoomer sur une photo et découvrir la texture d’un cuir en détails.

2. Savoir choisir le type de visuel adapté au produit

En fonction du type de produit et des supports de diffusion (site web, réseaux sociaux, catalogues…), les possibilités sont multiples. Dans le cas d’une fiche produit, privilégiez la simplicité et la qualité. Une photographie de votre produit sur fond blanc pur permettra à l’internaute de se concentrer sur l’essentiel : l’objet convoité. Pour aller plus loin, n’hésitez pas à varier les angles et ajouter une loupe pour dévoiler les moindres détails d’un appareil électroménager, la matière d’un textile, le logo sur une monture de lunettes ou encore la pierre ornant une bague. Pour la bijouterie, des pièces techniques ou encore de l’optique, la macrophotographie est de mise. Dans le cas de vêtements à photographier, il existe plusieurs possibilités.

Les techniques les plus utilisées sont la prise de vue sur mannequin ghost pour mettre en valeur les volumes. Les photographies à plat (flat-lay) sont, quant à elles, idéales pour mettre en scène des vêtements et accessoires sur les réseaux sociaux. Ce sont ainsi des visuels souvent prisés par les influenceurs sur Instagram.

composition photographie produit e-commerce

Pour se démarquer visuellement, les possibilités sont nombreuses : elles vont de la composition de produits (ci-dessus) au modèle 3D.

3. Être réactif et se démarquer de la concurrence

« La production de visuels en interne permet un gain de temps, une maîtrise du budget et une grande réactivité en cas de nécessité. Ne pas dépendre d’un prestataire externe est un atout considérable. Encore faut-il avoir les compétences en interne… », précise Grégory Beyrouti. Partant de ce constat, la prise de vue en interne donne une amplitude inégalée pour se démarquer.

« Il existe de nombreux studios photo, pilotés par logiciel. Ils permettent, même à des non-initiés à la photographie, de maîtriser la production de plusieurs types de visuels. Aujourd’hui, de plus en plus de nos utilisateurs agrémentent leur site web e-commerce de photos multi-angles et d’animations interactives à 360°. Cela pour présenter leurs produits de manière interactive tout en donnant un maximum d’informations visuelles. L’utilisation de la scénarisation, du zoom et les annotations sont des facteurs favorisant non seulement l’appropriation du produit, mais aussi la centralisation des informations sur un seul visuel. », souligne Laurent Wainberg.

Ces animations à 360° au format HTML5, adaptées à tous les navigateurs et systèmes d’exploitation, sont également utilisables sur les réseaux sociaux, lorsqu’elles sont converties au format GIF et augmentent l’engagement sur vos publications. L’utilisation de la 3D est également prisée. Les animations sphériques photo réalistes ou modèles 3D sont, par exemple, intégrables dans un environnement réel (réalité augmentée) ou virtuel (réalité virtuelle).

Quel matériel photographique utiliser en interne pour votre e-commerce ?

Que vous soyez e-commerçant, débutant ou confirmé, qu’il s’agisse d’un nouveau site ou d’une plateforme e-commerce… Il existe des solutions adaptées pour chaque cas de figure. « Investissez dès le début dans un bel appareil photo ainsi qu’un mini studio photo. Ce sont des investissements qui vous conféreront une véritable indépendance, une totale liberté et qui se rentabiliseront sur le moyen terme. », confirme Grégory Beyrouti. Côté équipement, il existe deux types de studio, pour débuter et pouvoir produire plusieurs sortes de visuels. Le mini studio photo, équipé d’un plateau tournant. Il possède son propre système d’éclairage. Il est piloté par logiciel.

studio photo packshot 360 e-commerce 2018

Certains types de studio photo sont utilisés pour photographier des sujets bien particuliers…

Des studios photo en interne pour tous types de produits

« C’est une alternative parfaite et polyvalente. La deuxième solution est d’utiliser un plateau tournant avec système d’éclairage et fond cyclo. Ce système est plus souple, surtout lorsqu’il s’agit de photographier des produits de toutes tailles, avec parfois un poids important. Ces studios Packshot permettent aussi bien de réaliser des photos fixe, multi-vues des animations à 360°. Voire de la 3D de qualité professionnelle. Chez PackshotCreator, nous en proposons pour des tailles et des types de produits différents. Certains sont conçus pour la bijouterie et l’horlogerie. D’autres, sont dédiés à la prise de vue de vêtement et d’accessoires. », détaille Laurent Wainberg. « A l’horizon 2020, le chiffre d’affaires de la vente en ligne est estimé à 4 000 milliards d’euros dans le monde. L’intérêt, c’est que tout le monde peut désormais prendre une part de ce gâteau. », ajoute Grégory Beyrouti. La photographie de produits en interne est donc un bon moyen pour se tailler la part du lion !

*Grégory Beyrouti est le co-fondateur et le CEO de la solution e-commerce française WiziShop qui fête ses 10 ans en 2018. Serial entrepreneur, il a également dirigé une agence Web entre 2004 et 2010 et fondé la startup Guides Shopping fin 2016. Il propose aux e-commerçants des astuces et conseils quotidiens via sa newsletter. Ceux-ci peuvent également échanger avec lui par simple retour de mail.
Laurent Wainberg est le fondateur et dirigeant de PackshotCreator, leader européen des équipements et services dédiés à l’internalisation en entreprise de la photographie de produits. Depuis 2002, PackshotCreator équipe et accompagne plus de 8 000 entreprises réparties dans 35 pays.

 

 

Devenez le photographe de vos produits

Articles pouvant vous intéresser :

solution e-commerce Wizishop

La solution e-commerce WiziShop lance une nouvelle version de son outil !

C’est officiel, WiziShop a dévoilé la V3 de sa solution e-commerce. Forte de 10 années d’expérience dans la vente en ligne, la startup française fait peau neuve et réalise une refonte complète de son outil de création de boutiques en ligne. Avec des nouveautés ergonomiques, techniques et un changement de tarifs, WiziShop affirme clairement son […]

Diminuer letaux de rebond site web e-commerce

E-commerce : les 5 astuces pour diminuer votre taux de rebond

Maintenez le plus longtemps possible vos visiteurs sur une ou plusieurs pages. Pour y parvenir, voici quelques astuces rapides à mettre en œuvre. Le but : faire diminuer le taux de rebond (bounce rate). Ce rapport entre le nombre total de visites et le nombre de visites à une page est capital pour votre référencement et […]

guide de la photo e-commerce 2018

Le guide de la photo e-commerce 2018 : vos visuels de A à Z

Quels sont le rôle et l’impact d’un visuel sur vos potentiels clients ? Comment produire, homogénéiser et innover en interne pour les visuels de votre vitrine e-commerce ? Quelles sont les solutions et dernières tendances pour vous démarquer face à la concurrence ? Découvrez toutes les réponses dans ce guide de la photo e-commerce 2018. Vous y trouverez […]

Quels sont le rôle et l’impact d’un visuel sur vos potentiels clients ? Comment produire, homogénéiser et innover en interne pour les visuels de votre vitrine e-commerce ? Quelles sont les solutions et dernières tendances pour vous démarquer face à la concurrence ? Découvrez toutes les réponses dans ce guide de la photo e-commerce 2018. Vous y trouverez les analyses et conseils de l’expert e-commerce Grégory Beyrouti*et ceux de Laurent Wainberg*, fondateur et dirigeant de PackshotCreator.


Le visuel e-commerce : premier pas vers le rapport de confiance

Le visuel de vos produits est le premier facteur qui va déterminer si l’internaute reste ou non sur une page. Il représente le premier et unique contact entre le potentiel acheteur et votre produit. « Derrière une boutique en ligne, l’internaute peut avoir de nombreuses craintes liées aux délais de livraison, à une erreur de taille… Proposer des visuels de qualité est un premier pas vers ce rapport de confiance. En effet, avec un visuel HD du produit, l’internaute va pouvoir se rendre compte des détails du produit et de sa qualité. Cela va le rassurer et, peut-être, le convaincre à acheter. A contrario, une image non-qualitative laisse un sentiment d’amateurisme et ça va être beaucoup plus difficile de convertir alors que vos concurrents font mieux que vous. », explique Grégory Beyrouti (découvrez son interview complète ici).

De plus en plus d’entrepreneurs présentent leurs produits en ligne, sur leur propre site (en direct ou en cross-canal) ou sur une plateforme e-commerce. Et cela, quel que soit le secteur d’activité : électroménager,  bijouterie, arts de la table, mode ou encore meuble. Il est donc nécessaire, aujourd’hui, de trouver encore de nouvelles pistes pour se différencier.

Les dernières tendances pour la photographie e-commerce

L’apparition de nouveaux relais de croissance et d’innovations dans le commerce en ligne est constante. Ainsi, Nike a expérimenté le 18 février dernier, sur le réseau social Snapchat, la première vente éclair de produits. Elle a commercialisé sur l’application mobile ses Air Jordan III Tinker, qui ne sortiront officiellement qu’en mars 2018. Nike a diffusé sur le réseau social un QR code. Les utilisateurs de l’application pouvaient ainsi flasher pour accéder à la vente éclair. Le stock de basket s’est écoulé en moins de 30 minutes. Alibaba, le géant Chinois du e-commerce, vient de lancer Image Search, pour permettre aux internautes de rechercher des produits à partir de photos. Google ou encore Ebay l’avaient fait avant lui.

« Ce qui prime, c’est la rapidité et la réactivité dans la création et la diffusion du contenu photographique. Cela vaut pour les entreprises de toutes tailles. Les réseaux sociaux et les influenceurs sont devenus ces dernières années des relais indispensables pour ces photographies. Acteur de la photographie de produit depuis plus de 15 ans, j’ai vu le marché évoluer. Aujourd’hui, par exemple, des chefs de projet savent ce qu’est un workflow photographique et tout ce qu’il implique. », ajoute Laurent Wainberg.

Quelles sont les trois règles pour réussir en interne ses visuels e-commerce ?

1. Le rendu photographique

L’obtenir un bon rendu passe par la création d’un visuel de qualité. Il se caractérise notamment par des couleurs fidèles à l’objet photographié, au rendu de ses détails. Il sert à éviter les retours et surtout à informer vos visiteurs : « Une image vaut mieux que mille mots ». À cette base, s’ensuit la standardisation. « Une disparité visuelle en terme de qualité, de formats ou encore d’arrière-plans et de détourage, pénalisera directement la crédibilité d’un e-commerçant. L’homogénéisation de la production, via un logiciel contrôlant la production de photos et d’animations, permet d’éliminer toute disparité et surtout de produire des visuels à la chaîne pour tout type de support », détaille Laurent Wainberg. Les mêmes valeurs sont donc utilisées pour toute la chaîne de production : fond, cadre, exposition, éclairage, format…

rendu photographique texture produit

Un rendu photographique fidèle permet aux internautes de zoomer sur une photo et découvrir la texture d’un cuir en détails.

2. Savoir choisir le type de visuel adapté au produit

En fonction du type de produit et des supports de diffusion (site web, réseaux sociaux, catalogues…), les possibilités sont multiples. Dans le cas d’une fiche produit, privilégiez la simplicité et la qualité. Une photographie de votre produit sur fond blanc pur permettra à l’internaute de se concentrer sur l’essentiel : l’objet convoité. Pour aller plus loin, n’hésitez pas à varier les angles et ajouter une loupe pour dévoiler les moindres détails d’un appareil électroménager, la matière d’un textile, le logo sur une monture de lunettes ou encore la pierre ornant une bague. Pour la bijouterie, des pièces techniques ou encore de l’optique, la macrophotographie est de mise. Dans le cas de vêtements à photographier, il existe plusieurs possibilités.

Les techniques les plus utilisées sont la prise de vue sur mannequin ghost pour mettre en valeur les volumes. Les photographies à plat (flat-lay) sont, quant à elles, idéales pour mettre en scène des vêtements et accessoires sur les réseaux sociaux. Ce sont ainsi des visuels souvent prisés par les influenceurs sur Instagram.

composition photographie produit e-commerce

Pour se démarquer visuellement, les possibilités sont nombreuses : elles vont de la composition de produits (ci-dessus) au modèle 3D.

3. Être réactif et se démarquer de la concurrence

« La production de visuels en interne permet un gain de temps, une maîtrise du budget et une grande réactivité en cas de nécessité. Ne pas dépendre d’un prestataire externe est un atout considérable. Encore faut-il avoir les compétences en interne… », précise Grégory Beyrouti. Partant de ce constat, la prise de vue en interne donne une amplitude inégalée pour se démarquer.

« Il existe de nombreux studios photo, pilotés par logiciel. Ils permettent, même à des non-initiés à la photographie, de maîtriser la production de plusieurs types de visuels. Aujourd’hui, de plus en plus de nos utilisateurs agrémentent leur site web e-commerce de photos multi-angles et d’animations interactives à 360°. Cela pour présenter leurs produits de manière interactive tout en donnant un maximum d’informations visuelles. L’utilisation de la scénarisation, du zoom et les annotations sont des facteurs favorisant non seulement l’appropriation du produit, mais aussi la centralisation des informations sur un seul visuel. », souligne Laurent Wainberg.

Ces animations à 360° au format HTML5, adaptées à tous les navigateurs et systèmes d’exploitation, sont également utilisables sur les réseaux sociaux, lorsqu’elles sont converties au format GIF et augmentent l’engagement sur vos publications. L’utilisation de la 3D est également prisée. Les animations sphériques photo réalistes ou modèles 3D sont, par exemple, intégrables dans un environnement réel (réalité augmentée) ou virtuel (réalité virtuelle).

Quel matériel photographique utiliser en interne pour votre e-commerce ?

Que vous soyez e-commerçant, débutant ou confirmé, qu’il s’agisse d’un nouveau site ou d’une plateforme e-commerce… Il existe des solutions adaptées pour chaque cas de figure. « Investissez dès le début dans un bel appareil photo ainsi qu’un mini studio photo. Ce sont des investissements qui vous conféreront une véritable indépendance, une totale liberté et qui se rentabiliseront sur le moyen terme. », confirme Grégory Beyrouti. Côté équipement, il existe deux types de studio, pour débuter et pouvoir produire plusieurs sortes de visuels. Le mini studio photo, équipé d’un plateau tournant. Il possède son propre système d’éclairage. Il est piloté par logiciel.

studio photo packshot 360 e-commerce 2018

Certains types de studio photo sont utilisés pour photographier des sujets bien particuliers…

Des studios photo en interne pour tous types de produits

« C’est une alternative parfaite et polyvalente. La deuxième solution est d’utiliser un plateau tournant avec système d’éclairage et fond cyclo. Ce système est plus souple, surtout lorsqu’il s’agit de photographier des produits de toutes tailles, avec parfois un poids important. Ces studios Packshot permettent aussi bien de réaliser des photos fixe, multi-vues des animations à 360°. Voire de la 3D de qualité professionnelle. Chez PackshotCreator, nous en proposons pour des tailles et des types de produits différents. Certains sont conçus pour la bijouterie et l’horlogerie. D’autres, sont dédiés à la prise de vue de vêtement et d’accessoires. », détaille Laurent Wainberg. « A l’horizon 2020, le chiffre d’affaires de la vente en ligne est estimé à 4 000 milliards d’euros dans le monde. L’intérêt, c’est que tout le monde peut désormais prendre une part de ce gâteau. », ajoute Grégory Beyrouti. La photographie de produits en interne est donc un bon moyen pour se tailler la part du lion !

*Grégory Beyrouti est le co-fondateur et le CEO de la solution e-commerce française WiziShop qui fête ses 10 ans en 2018. Serial entrepreneur, il a également dirigé une agence Web entre 2004 et 2010 et fondé la startup Guides Shopping fin 2016. Il propose aux e-commerçants des astuces et conseils quotidiens via sa newsletter. Ceux-ci peuvent également échanger avec lui par simple retour de mail.
Laurent Wainberg est le fondateur et dirigeant de PackshotCreator, leader européen des équipements et services dédiés à l’internalisation en entreprise de la photographie de produits. Depuis 2002, PackshotCreator équipe et accompagne plus de 8 000 entreprises réparties dans 35 pays.

 

 

Devenez le photographe de vos produits

Articles pouvant vous intéresser :

solution e-commerce Wizishop

La solution e-commerce WiziShop lance une nouvelle version de son outil !

C’est officiel, WiziShop a dévoilé la V3 de sa solution e-commerce. Forte de 10 années d’expérience dans la vente en ligne, la startup française fait peau neuve et réalise une refonte complète de son outil de création de boutiques en ligne. Avec des nouveautés ergonomiques, techniques et un changement de tarifs, WiziShop affirme clairement son […]

Diminuer letaux de rebond site web e-commerce

E-commerce : les 5 astuces pour diminuer votre taux de rebond

Maintenez le plus longtemps possible vos visiteurs sur une ou plusieurs pages. Pour y parvenir, voici quelques astuces rapides à mettre en œuvre. Le but : faire diminuer le taux de rebond (bounce rate). Ce rapport entre le nombre total de visites et le nombre de visites à une page est capital pour votre référencement et […]

guide de la photo e-commerce 2018

Le guide de la photo e-commerce 2018 : vos visuels de A à Z

Quels sont le rôle et l’impact d’un visuel sur vos potentiels clients ? Comment produire, homogénéiser et innover en interne pour les visuels de votre vitrine e-commerce ? Quelles sont les solutions et dernières tendances pour vous démarquer face à la concurrence ? Découvrez toutes les réponses dans ce guide de la photo e-commerce 2018. Vous y trouverez […]

Quels sont le rôle et l’impact d’un visuel sur vos potentiels clients ? Comment produire, homogénéiser et innover en interne pour les visuels de votre vitrine e-commerce ? Quelles sont les solutions et dernières tendances pour vous démarquer face à la concurrence ? Découvrez toutes les réponses dans ce guide de la photo e-commerce 2018. Vous y trouverez les analyses et conseils de l’expert e-commerce Grégory Beyrouti*et ceux de Laurent Wainberg*, fondateur et dirigeant de PackshotCreator.


Le visuel e-commerce : premier pas vers le rapport de confiance

Le visuel de vos produits est le premier facteur qui va déterminer si l’internaute reste ou non sur une page. Il représente le premier et unique contact entre le potentiel acheteur et votre produit. « Derrière une boutique en ligne, l’internaute peut avoir de nombreuses craintes liées aux délais de livraison, à une erreur de taille… Proposer des visuels de qualité est un premier pas vers ce rapport de confiance. En effet, avec un visuel HD du produit, l’internaute va pouvoir se rendre compte des détails du produit et de sa qualité. Cela va le rassurer et, peut-être, le convaincre à acheter. A contrario, une image non-qualitative laisse un sentiment d’amateurisme et ça va être beaucoup plus difficile de convertir alors que vos concurrents font mieux que vous. », explique Grégory Beyrouti (découvrez son interview complète ici).

De plus en plus d’entrepreneurs présentent leurs produits en ligne, sur leur propre site (en direct ou en cross-canal) ou sur une plateforme e-commerce. Et cela, quel que soit le secteur d’activité : électroménager,  bijouterie, arts de la table, mode ou encore meuble. Il est donc nécessaire, aujourd’hui, de trouver encore de nouvelles pistes pour se différencier.

Les dernières tendances pour la photographie e-commerce

L’apparition de nouveaux relais de croissance et d’innovations dans le commerce en ligne est constante. Ainsi, Nike a expérimenté le 18 février dernier, sur le réseau social Snapchat, la première vente éclair de produits. Elle a commercialisé sur l’application mobile ses Air Jordan III Tinker, qui ne sortiront officiellement qu’en mars 2018. Nike a diffusé sur le réseau social un QR code. Les utilisateurs de l’application pouvaient ainsi flasher pour accéder à la vente éclair. Le stock de basket s’est écoulé en moins de 30 minutes. Alibaba, le géant Chinois du e-commerce, vient de lancer Image Search, pour permettre aux internautes de rechercher des produits à partir de photos. Google ou encore Ebay l’avaient fait avant lui.

« Ce qui prime, c’est la rapidité et la réactivité dans la création et la diffusion du contenu photographique. Cela vaut pour les entreprises de toutes tailles. Les réseaux sociaux et les influenceurs sont devenus ces dernières années des relais indispensables pour ces photographies. Acteur de la photographie de produit depuis plus de 15 ans, j’ai vu le marché évoluer. Aujourd’hui, par exemple, des chefs de projet savent ce qu’est un workflow photographique et tout ce qu’il implique. », ajoute Laurent Wainberg.

Quelles sont les trois règles pour réussir en interne ses visuels e-commerce ?

1. Le rendu photographique

L’obtenir un bon rendu passe par la création d’un visuel de qualité. Il se caractérise notamment par des couleurs fidèles à l’objet photographié, au rendu de ses détails. Il sert à éviter les retours et surtout à informer vos visiteurs : « Une image vaut mieux que mille mots ». À cette base, s’ensuit la standardisation. « Une disparité visuelle en terme de qualité, de formats ou encore d’arrière-plans et de détourage, pénalisera directement la crédibilité d’un e-commerçant. L’homogénéisation de la production, via un logiciel contrôlant la production de photos et d’animations, permet d’éliminer toute disparité et surtout de produire des visuels à la chaîne pour tout type de support », détaille Laurent Wainberg. Les mêmes valeurs sont donc utilisées pour toute la chaîne de production : fond, cadre, exposition, éclairage, format…

rendu photographique texture produit

Un rendu photographique fidèle permet aux internautes de zoomer sur une photo et découvrir la texture d’un cuir en détails.

2. Savoir choisir le type de visuel adapté au produit

En fonction du type de produit et des supports de diffusion (site web, réseaux sociaux, catalogues…), les possibilités sont multiples. Dans le cas d’une fiche produit, privilégiez la simplicité et la qualité. Une photographie de votre produit sur fond blanc pur permettra à l’internaute de se concentrer sur l’essentiel : l’objet convoité. Pour aller plus loin, n’hésitez pas à varier les angles et ajouter une loupe pour dévoiler les moindres détails d’un appareil électroménager, la matière d’un textile, le logo sur une monture de lunettes ou encore la pierre ornant une bague. Pour la bijouterie, des pièces techniques ou encore de l’optique, la macrophotographie est de mise. Dans le cas de vêtements à photographier, il existe plusieurs possibilités.

Les techniques les plus utilisées sont la prise de vue sur mannequin ghost pour mettre en valeur les volumes. Les photographies à plat (flat-lay) sont, quant à elles, idéales pour mettre en scène des vêtements et accessoires sur les réseaux sociaux. Ce sont ainsi des visuels souvent prisés par les influenceurs sur Instagram.

composition photographie produit e-commerce

Pour se démarquer visuellement, les possibilités sont nombreuses : elles vont de la composition de produits (ci-dessus) au modèle 3D.

3. Être réactif et se démarquer de la concurrence

« La production de visuels en interne permet un gain de temps, une maîtrise du budget et une grande réactivité en cas de nécessité. Ne pas dépendre d’un prestataire externe est un atout considérable. Encore faut-il avoir les compétences en interne… », précise Grégory Beyrouti. Partant de ce constat, la prise de vue en interne donne une amplitude inégalée pour se démarquer.

« Il existe de nombreux studios photo, pilotés par logiciel. Ils permettent, même à des non-initiés à la photographie, de maîtriser la production de plusieurs types de visuels. Aujourd’hui, de plus en plus de nos utilisateurs agrémentent leur site web e-commerce de photos multi-angles et d’animations interactives à 360°. Cela pour présenter leurs produits de manière interactive tout en donnant un maximum d’informations visuelles. L’utilisation de la scénarisation, du zoom et les annotations sont des facteurs favorisant non seulement l’appropriation du produit, mais aussi la centralisation des informations sur un seul visuel. », souligne Laurent Wainberg.

Ces animations à 360° au format HTML5, adaptées à tous les navigateurs et systèmes d’exploitation, sont également utilisables sur les réseaux sociaux, lorsqu’elles sont converties au format GIF et augmentent l’engagement sur vos publications. L’utilisation de la 3D est également prisée. Les animations sphériques photo réalistes ou modèles 3D sont, par exemple, intégrables dans un environnement réel (réalité augmentée) ou virtuel (réalité virtuelle).

Quel matériel photographique utiliser en interne pour votre e-commerce ?

Que vous soyez e-commerçant, débutant ou confirmé, qu’il s’agisse d’un nouveau site ou d’une plateforme e-commerce… Il existe des solutions adaptées pour chaque cas de figure. « Investissez dès le début dans un bel appareil photo ainsi qu’un mini studio photo. Ce sont des investissements qui vous conféreront une véritable indépendance, une totale liberté et qui se rentabiliseront sur le moyen terme. », confirme Grégory Beyrouti. Côté équipement, il existe deux types de studio, pour débuter et pouvoir produire plusieurs sortes de visuels. Le mini studio photo, équipé d’un plateau tournant. Il possède son propre système d’éclairage. Il est piloté par logiciel.

studio photo packshot 360 e-commerce 2018

Certains types de studio photo sont utilisés pour photographier des sujets bien particuliers…

Des studios photo en interne pour tous types de produits

« C’est une alternative parfaite et polyvalente. La deuxième solution est d’utiliser un plateau tournant avec système d’éclairage et fond cyclo. Ce système est plus souple, surtout lorsqu’il s’agit de photographier des produits de toutes tailles, avec parfois un poids important. Ces studios Packshot permettent aussi bien de réaliser des photos fixe, multi-vues des animations à 360°. Voire de la 3D de qualité professionnelle. Chez PackshotCreator, nous en proposons pour des tailles et des types de produits différents. Certains sont conçus pour la bijouterie et l’horlogerie. D’autres, sont dédiés à la prise de vue de vêtement et d’accessoires. », détaille Laurent Wainberg. « A l’horizon 2020, le chiffre d’affaires de la vente en ligne est estimé à 4 000 milliards d’euros dans le monde. L’intérêt, c’est que tout le monde peut désormais prendre une part de ce gâteau. », ajoute Grégory Beyrouti. La photographie de produits en interne est donc un bon moyen pour se tailler la part du lion !

*Grégory Beyrouti est le co-fondateur et le CEO de la solution e-commerce française WiziShop qui fête ses 10 ans en 2018. Serial entrepreneur, il a également dirigé une agence Web entre 2004 et 2010 et fondé la startup Guides Shopping fin 2016. Il propose aux e-commerçants des astuces et conseils quotidiens via sa newsletter. Ceux-ci peuvent également échanger avec lui par simple retour de mail.
Laurent Wainberg est le fondateur et dirigeant de PackshotCreator, leader européen des équipements et services dédiés à l’internalisation en entreprise de la photographie de produits. Depuis 2002, PackshotCreator équipe et accompagne plus de 8 000 entreprises réparties dans 35 pays.

 

 

Devenez le photographe de vos produits

Articles pouvant vous intéresser :

solution e-commerce Wizishop

La solution e-commerce WiziShop lance une nouvelle version de son outil !

C’est officiel, WiziShop a dévoilé la V3 de sa solution e-commerce. Forte de 10 années d’expérience dans la vente en ligne, la startup française fait peau neuve et réalise une refonte complète de son outil de création de boutiques en ligne. Avec des nouveautés ergonomiques, techniques et un changement de tarifs, WiziShop affirme clairement son […]

Diminuer letaux de rebond site web e-commerce

E-commerce : les 5 astuces pour diminuer votre taux de rebond

Maintenez le plus longtemps possible vos visiteurs sur une ou plusieurs pages. Pour y parvenir, voici quelques astuces rapides à mettre en œuvre. Le but : faire diminuer le taux de rebond (bounce rate). Ce rapport entre le nombre total de visites et le nombre de visites à une page est capital pour votre référencement et […]

guide de la photo e-commerce 2018

Le guide de la photo e-commerce 2018 : vos visuels de A à Z

Quels sont le rôle et l’impact d’un visuel sur vos potentiels clients ? Comment produire, homogénéiser et innover en interne pour les visuels de votre vitrine e-commerce ? Quelles sont les solutions et dernières tendances pour vous démarquer face à la concurrence ? Découvrez toutes les réponses dans ce guide de la photo e-commerce 2018. Vous y trouverez […]

Quels sont le rôle et l’impact d’un visuel sur vos potentiels clients ? Comment produire, homogénéiser et innover en interne pour les visuels de votre vitrine e-commerce ? Quelles sont les solutions et dernières tendances pour vous démarquer face à la concurrence ? Découvrez toutes les réponses dans ce guide de la photo e-commerce 2018. Vous y trouverez les analyses et conseils de l’expert e-commerce Grégory Beyrouti*et ceux de Laurent Wainberg*, fondateur et dirigeant de PackshotCreator.


Le visuel e-commerce : premier pas vers le rapport de confiance

Le visuel de vos produits est le premier facteur qui va déterminer si l’internaute reste ou non sur une page. Il représente le premier et unique contact entre le potentiel acheteur et votre produit. « Derrière une boutique en ligne, l’internaute peut avoir de nombreuses craintes liées aux délais de livraison, à une erreur de taille… Proposer des visuels de qualité est un premier pas vers ce rapport de confiance. En effet, avec un visuel HD du produit, l’internaute va pouvoir se rendre compte des détails du produit et de sa qualité. Cela va le rassurer et, peut-être, le convaincre à acheter. A contrario, une image non-qualitative laisse un sentiment d’amateurisme et ça va être beaucoup plus difficile de convertir alors que vos concurrents font mieux que vous. », explique Grégory Beyrouti (découvrez son interview complète ici).

De plus en plus d’entrepreneurs présentent leurs produits en ligne, sur leur propre site (en direct ou en cross-canal) ou sur une plateforme e-commerce. Et cela, quel que soit le secteur d’activité : électroménager,  bijouterie, arts de la table, mode ou encore meuble. Il est donc nécessaire, aujourd’hui, de trouver encore de nouvelles pistes pour se différencier.

Les dernières tendances pour la photographie e-commerce

L’apparition de nouveaux relais de croissance et d’innovations dans le commerce en ligne est constante. Ainsi, Nike a expérimenté le 18 février dernier, sur le réseau social Snapchat, la première vente éclair de produits. Elle a commercialisé sur l’application mobile ses Air Jordan III Tinker, qui ne sortiront officiellement qu’en mars 2018. Nike a diffusé sur le réseau social un QR code. Les utilisateurs de l’application pouvaient ainsi flasher pour accéder à la vente éclair. Le stock de basket s’est écoulé en moins de 30 minutes. Alibaba, le géant Chinois du e-commerce, vient de lancer Image Search, pour permettre aux internautes de rechercher des produits à partir de photos. Google ou encore Ebay l’avaient fait avant lui.

« Ce qui prime, c’est la rapidité et la réactivité dans la création et la diffusion du contenu photographique. Cela vaut pour les entreprises de toutes tailles. Les réseaux sociaux et les influenceurs sont devenus ces dernières années des relais indispensables pour ces photographies. Acteur de la photographie de produit depuis plus de 15 ans, j’ai vu le marché évoluer. Aujourd’hui, par exemple, des chefs de projet savent ce qu’est un workflow photographique et tout ce qu’il implique. », ajoute Laurent Wainberg.

Quelles sont les trois règles pour réussir en interne ses visuels e-commerce ?

1. Le rendu photographique

L’obtenir un bon rendu passe par la création d’un visuel de qualité. Il se caractérise notamment par des couleurs fidèles à l’objet photographié, au rendu de ses détails. Il sert à éviter les retours et surtout à informer vos visiteurs : « Une image vaut mieux que mille mots ». À cette base, s’ensuit la standardisation. « Une disparité visuelle en terme de qualité, de formats ou encore d’arrière-plans et de détourage, pénalisera directement la crédibilité d’un e-commerçant. L’homogénéisation de la production, via un logiciel contrôlant la production de photos et d’animations, permet d’éliminer toute disparité et surtout de produire des visuels à la chaîne pour tout type de support », détaille Laurent Wainberg. Les mêmes valeurs sont donc utilisées pour toute la chaîne de production : fond, cadre, exposition, éclairage, format…

rendu photographique texture produit

Un rendu photographique fidèle permet aux internautes de zoomer sur une photo et découvrir la texture d’un cuir en détails.

2. Savoir choisir le type de visuel adapté au produit

En fonction du type de produit et des supports de diffusion (site web, réseaux sociaux, catalogues…), les possibilités sont multiples. Dans le cas d’une fiche produit, privilégiez la simplicité et la qualité. Une photographie de votre produit sur fond blanc pur permettra à l’internaute de se concentrer sur l’essentiel : l’objet convoité. Pour aller plus loin, n’hésitez pas à varier les angles et ajouter une loupe pour dévoiler les moindres détails d’un appareil électroménager, la matière d’un textile, le logo sur une monture de lunettes ou encore la pierre ornant une bague. Pour la bijouterie, des pièces techniques ou encore de l’optique, la macrophotographie est de mise. Dans le cas de vêtements à photographier, il existe plusieurs possibilités.

Les techniques les plus utilisées sont la prise de vue sur mannequin ghost pour mettre en valeur les volumes. Les photographies à plat (flat-lay) sont, quant à elles, idéales pour mettre en scène des vêtements et accessoires sur les réseaux sociaux. Ce sont ainsi des visuels souvent prisés par les influenceurs sur Instagram.

composition photographie produit e-commerce

Pour se démarquer visuellement, les possibilités sont nombreuses : elles vont de la composition de produits (ci-dessus) au modèle 3D.

3. Être réactif et se démarquer de la concurrence

« La production de visuels en interne permet un gain de temps, une maîtrise du budget et une grande réactivité en cas de nécessité. Ne pas dépendre d’un prestataire externe est un atout considérable. Encore faut-il avoir les compétences en interne… », précise Grégory Beyrouti. Partant de ce constat, la prise de vue en interne donne une amplitude inégalée pour se démarquer.

« Il existe de nombreux studios photo, pilotés par logiciel. Ils permettent, même à des non-initiés à la photographie, de maîtriser la production de plusieurs types de visuels. Aujourd’hui, de plus en plus de nos utilisateurs agrémentent leur site web e-commerce de photos multi-angles et d’animations interactives à 360°. Cela pour présenter leurs produits de manière interactive tout en donnant un maximum d’informations visuelles. L’utilisation de la scénarisation, du zoom et les annotations sont des facteurs favorisant non seulement l’appropriation du produit, mais aussi la centralisation des informations sur un seul visuel. », souligne Laurent Wainberg.

Ces animations à 360° au format HTML5, adaptées à tous les navigateurs et systèmes d’exploitation, sont également utilisables sur les réseaux sociaux, lorsqu’elles sont converties au format GIF et augmentent l’engagement sur vos publications. L’utilisation de la 3D est également prisée. Les animations sphériques photo réalistes ou modèles 3D sont, par exemple, intégrables dans un environnement réel (réalité augmentée) ou virtuel (réalité virtuelle).

Quel matériel photographique utiliser en interne pour votre e-commerce ?

Que vous soyez e-commerçant, débutant ou confirmé, qu’il s’agisse d’un nouveau site ou d’une plateforme e-commerce… Il existe des solutions adaptées pour chaque cas de figure. « Investissez dès le début dans un bel appareil photo ainsi qu’un mini studio photo. Ce sont des investissements qui vous conféreront une véritable indépendance, une totale liberté et qui se rentabiliseront sur le moyen terme. », confirme Grégory Beyrouti. Côté équipement, il existe deux types de studio, pour débuter et pouvoir produire plusieurs sortes de visuels. Le mini studio photo, équipé d’un plateau tournant. Il possède son propre système d’éclairage. Il est piloté par logiciel.

studio photo packshot 360 e-commerce 2018

Certains types de studio photo sont utilisés pour photographier des sujets bien particuliers…

Des studios photo en interne pour tous types de produits

« C’est une alternative parfaite et polyvalente. La deuxième solution est d’utiliser un plateau tournant avec système d’éclairage et fond cyclo. Ce système est plus souple, surtout lorsqu’il s’agit de photographier des produits de toutes tailles, avec parfois un poids important. Ces studios Packshot permettent aussi bien de réaliser des photos fixe, multi-vues des animations à 360°. Voire de la 3D de qualité professionnelle. Chez PackshotCreator, nous en proposons pour des tailles et des types de produits différents. Certains sont conçus pour la bijouterie et l’horlogerie. D’autres, sont dédiés à la prise de vue de vêtement et d’accessoires. », détaille Laurent Wainberg. « A l’horizon 2020, le chiffre d’affaires de la vente en ligne est estimé à 4 000 milliards d’euros dans le monde. L’intérêt, c’est que tout le monde peut désormais prendre une part de ce gâteau. », ajoute Grégory Beyrouti. La photographie de produits en interne est donc un bon moyen pour se tailler la part du lion !

*Grégory Beyrouti est le co-fondateur et le CEO de la solution e-commerce française WiziShop qui fête ses 10 ans en 2018. Serial entrepreneur, il a également dirigé une agence Web entre 2004 et 2010 et fondé la startup Guides Shopping fin 2016. Il propose aux e-commerçants des astuces et conseils quotidiens via sa newsletter. Ceux-ci peuvent également échanger avec lui par simple retour de mail.
Laurent Wainberg est le fondateur et dirigeant de PackshotCreator, leader européen des équipements et services dédiés à l’internalisation en entreprise de la photographie de produits. Depuis 2002, PackshotCreator équipe et accompagne plus de 8 000 entreprises réparties dans 35 pays.

 

 

Devenez le photographe de vos produits

Articles pouvant vous intéresser :

solution e-commerce Wizishop

La solution e-commerce WiziShop lance une nouvelle version de son outil !

C’est officiel, WiziShop a dévoilé la V3 de sa solution e-commerce. Forte de 10 années d’expérience dans la vente en ligne, la startup française fait peau neuve et réalise une refonte complète de son outil de création de boutiques en ligne. Avec des nouveautés ergonomiques, techniques et un changement de tarifs, WiziShop affirme clairement son […]

Diminuer letaux de rebond site web e-commerce

E-commerce : les 5 astuces pour diminuer votre taux de rebond

Maintenez le plus longtemps possible vos visiteurs sur une ou plusieurs pages. Pour y parvenir, voici quelques astuces rapides à mettre en œuvre. Le but : faire diminuer le taux de rebond (bounce rate). Ce rapport entre le nombre total de visites et le nombre de visites à une page est capital pour votre référencement et […]

guide de la photo e-commerce 2018

Le guide de la photo e-commerce 2018 : vos visuels de A à Z

Quels sont le rôle et l’impact d’un visuel sur vos potentiels clients ? Comment produire, homogénéiser et innover en interne pour les visuels de votre vitrine e-commerce ? Quelles sont les solutions et dernières tendances pour vous démarquer face à la concurrence ? Découvrez toutes les réponses dans ce guide de la photo e-commerce 2018. Vous y trouverez […]

Quels sont le rôle et l’impact d’un visuel sur vos potentiels clients ? Comment produire, homogénéiser et innover en interne pour les visuels de votre vitrine e-commerce ? Quelles sont les solutions et dernières tendances pour vous démarquer face à la concurrence ? Découvrez toutes les réponses dans ce guide de la photo e-commerce 2018. Vous y trouverez les analyses et conseils de l’expert e-commerce Grégory Beyrouti*et ceux de Laurent Wainberg*, fondateur et dirigeant de PackshotCreator.


Le visuel e-commerce : premier pas vers le rapport de confiance

Le visuel de vos produits est le premier facteur qui va déterminer si l’internaute reste ou non sur une page. Il représente le premier et unique contact entre le potentiel acheteur et votre produit. « Derrière une boutique en ligne, l’internaute peut avoir de nombreuses craintes liées aux délais de livraison, à une erreur de taille… Proposer des visuels de qualité est un premier pas vers ce rapport de confiance. En effet, avec un visuel HD du produit, l’internaute va pouvoir se rendre compte des détails du produit et de sa qualité. Cela va le rassurer et, peut-être, le convaincre à acheter. A contrario, une image non-qualitative laisse un sentiment d’amateurisme et ça va être beaucoup plus difficile de convertir alors que vos concurrents font mieux que vous. », explique Grégory Beyrouti (découvrez son interview complète ici).

De plus en plus d’entrepreneurs présentent leurs produits en ligne, sur leur propre site (en direct ou en cross-canal) ou sur une plateforme e-commerce. Et cela, quel que soit le secteur d’activité : électroménager,  bijouterie, arts de la table, mode ou encore meuble. Il est donc nécessaire, aujourd’hui, de trouver encore de nouvelles pistes pour se différencier.

Les dernières tendances pour la photographie e-commerce

L’apparition de nouveaux relais de croissance et d’innovations dans le commerce en ligne est constante. Ainsi, Nike a expérimenté le 18 février dernier, sur le réseau social Snapchat, la première vente éclair de produits. Elle a commercialisé sur l’application mobile ses Air Jordan III Tinker, qui ne sortiront officiellement qu’en mars 2018. Nike a diffusé sur le réseau social un QR code. Les utilisateurs de l’application pouvaient ainsi flasher pour accéder à la vente éclair. Le stock de basket s’est écoulé en moins de 30 minutes. Alibaba, le géant Chinois du e-commerce, vient de lancer Image Search, pour permettre aux internautes de rechercher des produits à partir de photos. Google ou encore Ebay l’avaient fait avant lui.

« Ce qui prime, c’est la rapidité et la réactivité dans la création et la diffusion du contenu photographique. Cela vaut pour les entreprises de toutes tailles. Les réseaux sociaux et les influenceurs sont devenus ces dernières années des relais indispensables pour ces photographies. Acteur de la photographie de produit depuis plus de 15 ans, j’ai vu le marché évoluer. Aujourd’hui, par exemple, des chefs de projet savent ce qu’est un workflow photographique et tout ce qu’il implique. », ajoute Laurent Wainberg.

Quelles sont les trois règles pour réussir en interne ses visuels e-commerce ?

1. Le rendu photographique

L’obtenir un bon rendu passe par la création d’un visuel de qualité. Il se caractérise notamment par des couleurs fidèles à l’objet photographié, au rendu de ses détails. Il sert à éviter les retours et surtout à informer vos visiteurs : « Une image vaut mieux que mille mots ». À cette base, s’ensuit la standardisation. « Une disparité visuelle en terme de qualité, de formats ou encore d’arrière-plans et de détourage, pénalisera directement la crédibilité d’un e-commerçant. L’homogénéisation de la production, via un logiciel contrôlant la production de photos et d’animations, permet d’éliminer toute disparité et surtout de produire des visuels à la chaîne pour tout type de support », détaille Laurent Wainberg. Les mêmes valeurs sont donc utilisées pour toute la chaîne de production : fond, cadre, exposition, éclairage, format…

rendu photographique texture produit

Un rendu photographique fidèle permet aux internautes de zoomer sur une photo et découvrir la texture d’un cuir en détails.

2. Savoir choisir le type de visuel adapté au produit

En fonction du type de produit et des supports de diffusion (site web, réseaux sociaux, catalogues…), les possibilités sont multiples. Dans le cas d’une fiche produit, privilégiez la simplicité et la qualité. Une photographie de votre produit sur fond blanc pur permettra à l’internaute de se concentrer sur l’essentiel : l’objet convoité. Pour aller plus loin, n’hésitez pas à varier les angles et ajouter une loupe pour dévoiler les moindres détails d’un appareil électroménager, la matière d’un textile, le logo sur une monture de lunettes ou encore la pierre ornant une bague. Pour la bijouterie, des pièces techniques ou encore de l’optique, la macrophotographie est de mise. Dans le cas de vêtements à photographier, il existe plusieurs possibilités.

Les techniques les plus utilisées sont la prise de vue sur mannequin ghost pour mettre en valeur les volumes. Les photographies à plat (flat-lay) sont, quant à elles, idéales pour mettre en scène des vêtements et accessoires sur les réseaux sociaux. Ce sont ainsi des visuels souvent prisés par les influenceurs sur Instagram.

composition photographie produit e-commerce

Pour se démarquer visuellement, les possibilités sont nombreuses : elles vont de la composition de produits (ci-dessus) au modèle 3D.

3. Être réactif et se démarquer de la concurrence

« La production de visuels en interne permet un gain de temps, une maîtrise du budget et une grande réactivité en cas de nécessité. Ne pas dépendre d’un prestataire externe est un atout considérable. Encore faut-il avoir les compétences en interne… », précise Grégory Beyrouti. Partant de ce constat, la prise de vue en interne donne une amplitude inégalée pour se démarquer.

« Il existe de nombreux studios photo, pilotés par logiciel. Ils permettent, même à des non-initiés à la photographie, de maîtriser la production de plusieurs types de visuels. Aujourd’hui, de plus en plus de nos utilisateurs agrémentent leur site web e-commerce de photos multi-angles et d’animations interactives à 360°. Cela pour présenter leurs produits de manière interactive tout en donnant un maximum d’informations visuelles. L’utilisation de la scénarisation, du zoom et les annotations sont des facteurs favorisant non seulement l’appropriation du produit, mais aussi la centralisation des informations sur un seul visuel. », souligne Laurent Wainberg.

Ces animations à 360° au format HTML5, adaptées à tous les navigateurs et systèmes d’exploitation, sont également utilisables sur les réseaux sociaux, lorsqu’elles sont converties au format GIF et augmentent l’engagement sur vos publications. L’utilisation de la 3D est également prisée. Les animations sphériques photo réalistes ou modèles 3D sont, par exemple, intégrables dans un environnement réel (réalité augmentée) ou virtuel (réalité virtuelle).

Quel matériel photographique utiliser en interne pour votre e-commerce ?

Que vous soyez e-commerçant, débutant ou confirmé, qu’il s’agisse d’un nouveau site ou d’une plateforme e-commerce… Il existe des solutions adaptées pour chaque cas de figure. « Investissez dès le début dans un bel appareil photo ainsi qu’un mini studio photo. Ce sont des investissements qui vous conféreront une véritable indépendance, une totale liberté et qui se rentabiliseront sur le moyen terme. », confirme Grégory Beyrouti. Côté équipement, il existe deux types de studio, pour débuter et pouvoir produire plusieurs sortes de visuels. Le mini studio photo, équipé d’un plateau tournant. Il possède son propre système d’éclairage. Il est piloté par logiciel.

studio photo packshot 360 e-commerce 2018

Certains types de studio photo sont utilisés pour photographier des sujets bien particuliers…

Des studios photo en interne pour tous types de produits

« C’est une alternative parfaite et polyvalente. La deuxième solution est d’utiliser un plateau tournant avec système d’éclairage et fond cyclo. Ce système est plus souple, surtout lorsqu’il s’agit de photographier des produits de toutes tailles, avec parfois un poids important. Ces studios Packshot permettent aussi bien de réaliser des photos fixe, multi-vues des animations à 360°. Voire de la 3D de qualité professionnelle. Chez PackshotCreator, nous en proposons pour des tailles et des types de produits différents. Certains sont conçus pour la bijouterie et l’horlogerie. D’autres, sont dédiés à la prise de vue de vêtement et d’accessoires. », détaille Laurent Wainberg. « A l’horizon 2020, le chiffre d’affaires de la vente en ligne est estimé à 4 000 milliards d’euros dans le monde. L’intérêt, c’est que tout le monde peut désormais prendre une part de ce gâteau. », ajoute Grégory Beyrouti. La photographie de produits en interne est donc un bon moyen pour se tailler la part du lion !

*Grégory Beyrouti est le co-fondateur et le CEO de la solution e-commerce française WiziShop qui fête ses 10 ans en 2018. Serial entrepreneur, il a également dirigé une agence Web entre 2004 et 2010 et fondé la startup Guides Shopping fin 2016. Il propose aux e-commerçants des astuces et conseils quotidiens via sa newsletter. Ceux-ci peuvent également échanger avec lui par simple retour de mail.
Laurent Wainberg est le fondateur et dirigeant de PackshotCreator, leader européen des équipements et services dédiés à l’internalisation en entreprise de la photographie de produits. Depuis 2002, PackshotCreator équipe et accompagne plus de 8 000 entreprises réparties dans 35 pays.

 

 

Devenez le photographe de vos produits

Articles pouvant vous intéresser :

solution e-commerce Wizishop

La solution e-commerce WiziShop lance une nouvelle version de son outil !

C’est officiel, WiziShop a dévoilé la V3 de sa solution e-commerce. Forte de 10 années d’expérience dans la vente en ligne, la startup française fait peau neuve et réalise une refonte complète de son outil de création de boutiques en ligne. Avec des nouveautés ergonomiques, techniques et un changement de tarifs, WiziShop affirme clairement son […]

Diminuer letaux de rebond site web e-commerce

E-commerce : les 5 astuces pour diminuer votre taux de rebond

Maintenez le plus longtemps possible vos visiteurs sur une ou plusieurs pages. Pour y parvenir, voici quelques astuces rapides à mettre en œuvre. Le but : faire diminuer le taux de rebond (bounce rate). Ce rapport entre le nombre total de visites et le nombre de visites à une page est capital pour votre référencement et […]

guide de la photo e-commerce 2018

Le guide de la photo e-commerce 2018 : vos visuels de A à Z

Quels sont le rôle et l’impact d’un visuel sur vos potentiels clients ? Comment produire, homogénéiser et innover en interne pour les visuels de votre vitrine e-commerce ? Quelles sont les solutions et dernières tendances pour vous démarquer face à la concurrence ? Découvrez toutes les réponses dans ce guide de la photo e-commerce 2018. Vous y trouverez […]